Micheline Patricia O'Shaughnessy Profile Photo

Micheline Patricia O'Shaughnessy

March 14, 1940 — December 30, 2023

Ottawa

Micheline Patricia O'Shaughnessy

 

[Version française ci-dessous]

Micheline O’Shaughnessy, aged 83, peacefully passed away on December 30, 2023, at Granite Ridge Care Community after a long battle with Dementia.  In her last days and moments she was not alone, with her daughter by her side as they listened to her favourite song, Ave Maria, which she often sang in church.  Micheline was a force-majeure in life, and she endured in her disease as well being “an ox”, as the saying goes; her body never giving up to her failing mind.  She survived more than 7 long years with her dementia.

Her life was quite the journey… this is her story.

She was an avid learner who achieved a Bachelor of Social Sciences from Carleton University, and a Masters in Languages and Journalism at the University of Calgary. Micheline was independent at an early age, after growing up in the small town of St-Jovite, Quebec, during difficult war times, she moved to Montreal and, at the age of 16, learned English as a second language.  She later learned Spanish becoming fluently trilingual.  She was always dressed for success, professional in both her appearance and her demeanour, and diplomatic in her approach.

Micheline was a staunch advocate for women’s issues.  She was a giving human who often put women and her family well above her own needs.  As a female born in 1940 in small-town Quebec, it was not an easy journey to be an independent woman.  In those days, bilingual women were viewed best for service positions and secretariate roles.  However, Micheline pushed through these stereotypes to build a successful career, which included not only being employed by several public and private institutions but founding and running several small businesses. 

In her early career Micheline worked for the International Development Research Center (IDRC, a federal crown corporation) where she was able to travel to third-world countries and serve as an Information Officer.  This gave her visibility to the plight of those in need and the health concerns and issues of people, women in particular, in these countries. In the early 80’s Micheline lead the creation of the Program for Adaptive Technologies for Health (PATH Canada) in Alberta, which was dedicated to bringing medical technologies to developing countries, acquiring grants and contributions from various sources.  As part of this program Micheline traveled to South Africa, bringing much needed assistance specifically to women and children at a time when population growth was strong, and women were treated poorly.  Birth Control was one form of medical technology that was brought to third-world women in need, which she was proud to be involved with.  Following this role, she joined Health Canada, where she worked as a consultant to the Medical Services Branch, specifically supporting Aboriginal Health.  She also held other Federal Government positions, including at Treasury Board Secretariate and Translation Bureau where she put her degree in Linguistics to use and played a key role as an IT Specialist supporting the development of the first ever Government version of Termium ™, which still to this day exists as the Government of Canada’s Terminology and Linguistic Data Bank – this is one of the largest of its kind in the world. 

Micheline, however, was an entrepreneur at heart.  Hoping to establish a better work-life balance, to be home more often for her two children, she left the Federal Public Service to create her own company in the health realm, as well as in the Languages realm.  Founding and running simultaneously two small businesses in the late 80’s and 90’s, Nutrition 2000 - a small business dedicated to bringing health and wellness product offerings from multiple sources under one umbrella (before the establishment of the web); as well as Accutext - a Translation Services company, providing French translation services primarily to the Federal Government.  As part of her Nutrition 2000 product offering, she joined The Aim Companies, an international health and wellness organization, where she achieved the Director level. This was a very fulfilling part of her journey as she was the recipient, multiple times over, of the top-director award, traveling for conferences and speaking at events.  Having a real passion for Women’s health, Micheline sold Accutext in the late 90’s, and left translation services, to establish yet another small business, Santé 2000 (supporting primarily the French community), and from then on dedicated her later life career to helping older women in their menopause journey, again well before there was an open dialogue available to women on this topic.

For 15 years, 2000-2015, she traveled Canada and the US to give educational talks at various conferences to inform women about natural approaches to hormone health, and published columns in magazines on the topic.  She established a web-presence for her companies, including www.santedesfemmes.com, still in existence today – check it out!  Her goal was to encourage a “women’s revolution” of speaking openly and honestly about the choices women have and providing options and tools to allow them to take charge of themselves and their health and wellbeing.  Gratefully, her close friend and colleague, Louise Lagacé, took over this business to keep Micheline’s dreams of helping women in hormone health alive. 

She was certainly not one to ‘sit still’ – over her adult years she lived in Montreal, Ottawa, Calgary, Edmonton, Eastern Townships in Quebec, White Lake village, as well as Venice and Fort Pierce in Florida as a snowbird.  There was no stopping her… She also loved to travel for pleasure, not just for work.  Her travels over the years prior brought her across Europe, Mexico and Central and South America, Africa and India.  She drove across Canada several times, and down the West and East coasts of the US.  Later in life, she enjoyed cruises and went on a few – Caribbean and Alaskan.  She was once rewarded a luxury trip to Maui through work.  And, the saint she was, she hosted her daughters High School Grad trip to Cancun with 18 teenagers in tow (yikes)… there are no words but wonderful for that one!

Although a career woman, she was also an avid Roman Catholic.  She was dedicated to God and Church and wrote all her diaries to Jesus.  She spent several years in her 20’s as a nun before she left the convent to get a higher education, travel the world, have a career, and start a family.  Throughout her life, she always found the local community catholic church and volunteered her time, and her voice, often singing for the community.

Although she was a dedicated Catholic woman, she was a realist and pragmatist in life on earth – she believed in reducing suffering at large and was pro-choice in her values.  She wished to ensure people were safe, healthy, and valued no matter their religion, colour, race etc. and she wished people to have the choice in how they manage their own bodies (especially women) – be it medical choices, vaccine choices, naturopathic choices, and end of life choices. Her philosophy was that one’s choices are one’s choices - no judgement, but that people and women should be given choices, nonetheless.  What she wanted most was the end of suffering, in whatever format that took.

Micheline is survived by her daughter, Karen (husband, Rob) and their children, Erica 18, Abigail 16 and Ian 12 (Ottawa, ON); by her son Kevin and his two sons, Bowen 11 and Beckett 9 (Vancouver BC); as well as her best friend / life partner and ex-husband, Denis Patry (Ottawa, ON).  She is also survived by her younger brother, Richard O’Shaughnessy; niece, Suzanne O’Shaughnessy, and nephew, Marc O’Shaughnessy (Montreal QC).  She is pre-deceased by her parents Thérèse Guévremont and William O’Shaughnessy, as well as her brother, Robert O’Shaughnessy.

The family has chosen to hold a private mass in her name and will subsequently hold a burial in the spring of 2024 where she will be laid to rest.

The photo gallery shows of a life well-lived… take a peek.

Her favourite charities were World Vision and Doctors Without Borders, aligned with her goals to bring health and wellness to women and children worldwide. If you wish to donate to either of these established charities, we know she would be forever grateful.  In addition, of course the Dementia Society, and MAID (Medical Assistance in Death association), are equally important.

The family would like to give a massive Thank You to all the care staff at Granite Ridge Long Term Care Community, where she spent her last 7 years, in three different ‘homes’ within the building.  Amazing staff, amazing care, amazing support for Micheline (mum, nana) over her final years.

She brought a lot to this earth – to the women she supported along her journey, and to her kids and grandkids.  A wonderful woman and role model. Although she was not in full mind in her last few years, it’s a loss that she no longer graces this earth.  She will be missed.  She is where she wanted to be in the end… with God.

===================================

[Version française]

Micheline O'Shaughnessy, âgée de 83 ans, est décédée paisiblement le 30 décembre 2023 à Granite Ridge Care Community après une longue bataille contre la démence. Elle a vécu ses derniers moments avec sa fille à ses côtés en écoutant sa chanson préférée, Ave Maria, qu'elle chantait souvent à l'église. Micheline a été une femme déterminée dans la vie et elle a enduré sa maladie tout en étant résiliente, son corps n'abandonnant jamais devant son esprit défaillant. Elle a survécu plus de 7 longues années avec sa démence.

Elle a eu tout un parcours de vie… voici son histoire.

Elle avait une grande soif de savoir et a obtenu un baccalauréat en sciences sociales de l'Université Carleton et une maîtrise en langues et journalisme à l'Université de Calgary. Micheline était indépendante dès son plus jeune âge, après avoir grandi dans la petite ville de St-Jovite, au Québec, pendant des temps de guerre difficiles.  Elle a déménagé à Montréal et, à l'âge de 16 ans, a appris l'anglais comme langue seconde. Elle a ensuite appris l'espagnol et est devenue couramment trilingue. Elle avait tout pour réussir, professionnelle tant dans son apparence que dans son attitude, et diplomate dans son approche. Micheline était une ardente défenseure des enjeux liés aux femmes.

C'était une personne généreuse qui plaçait souvent les femmes et sa famille bien au-dessus de ses propres besoins. En tant que femme née en 1940 dans une petite ville du Québec, ce n'était pas un parcours facile pour devenir une femme de carrière indépendante. À cette époque, les femmes bilingues étaient mieux perçues pour les postes de service et les rôles de secrétariat. Cependant, Micheline a surmonté ces stéréotypes pour bâtir une carrière réussie, qui comprenait non seulement le fait d'être employée par plusieurs institutions publiques et privées, mais aussi de fonder et de diriger plusieurs petites entreprises.

Au début de sa carrière, Micheline a travaillé pour le Centre de recherches pour le développement international (CRDI, une société de la Couronne), où elle a pu voyager dans des pays du tiers monde et occuper le poste d'agente d'information. Cela lui a donné une visibilité sur le sort de ceux qui en ont besoin et sur les préoccupations et problèmes de santé des femmes dans ces pays. Au début des années 80, Micheline a dirigé la création du Programme de technologies adaptatives pour la santé (PATH Canada) en Alberta, qui visait à apporter des technologies médicales aux pays en développement, en acquérant des subventions et des contributions de diverses sources. Dans le cadre de ce programme, Micheline s'est rendue en Afrique du Sud, apportant une aide indispensable spécifiquement aux femmes et aux enfants à une époque où la croissance démographique était forte et où les femmes étaient mal traitées. Le contrôle des naissances était une forme de technologie médicale apportée aux femmes du tiers-monde dans le besoin, et dans laquelle elle était fière de participer. Suite à ce rôle, elle s'est jointe à Santé Canada, où elle a travaillé comme consultante auprès de la Direction générale des services médicaux, soutenant spécifiquement la santé des Autochtones. Elle a également occupé d'autres postes au gouvernement fédéral, notamment au Secrétariat du Conseil du Trésor où elle a mis à profit son diplôme en linguistique et a joué un rôle clé en tant que spécialiste en informatique soutenant le développement de la toute première version de Termium ™, qui existe encore à ce jour sous le nom de la Banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada – l'une des plus importantes du genre au monde.

Cependant, Micheline était une entrepreneure dans l'âme. Dans l'espoir d'établir un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, d'être plus souvent à la maison pour ses deux enfants, elle a quitté la fonction publique fédérale pour créer sa propre entreprise dans le domaine de la santé, ainsi que dans le domaine des langues. Elle a créé et géré en simultané deux petites entreprises à la fin des années 80 et dans les années 90, Nutrition 2000, une petite entreprise dédiée à regrouper sous un même toit des offres de produits de santé et de bien-être provenant de sources multiples (bien avant la création du Web) ; ainsi qu'Accutext - une société de services de traduction, fournissant des services de traduction en français principalement au gouvernement fédéral. Dans le cadre de son offre de produits Nutrition 2000, elle a rejoint The Aim Companies, une organisation internationale de santé et de bien-être, où elle a atteint le niveau de directrice. Ce fut une partie très enrichissante de son parcours puisqu'elle a reçu à plusieurs reprises le prix de la meilleure directrice, voyageant pour des conférences et prenant la parole lors d'événements. Ayant une réelle passion pour la santé des femmes, Micheline a vendu Accutext et a quitté les services de traduction pour créer une autre petite entreprise, Sante 2000, à la fin des années 90, et a consacré sa vie plus tard à aider les femmes plus âgées dans leur cheminement vers la ménopause, encore une fois, bien avant que le dialogue soit ouvert aux femmes sur ce sujet.

Pendant 15 ans, de 2000 à 2015, elle a voyagé au Canada et aux États-Unis pour donner des conférences éducatives visant à informer les femmes sur les approches naturelles de la santé hormonale, et a publié des chroniques dans des magazines sur le sujet. Elle a introduit une présence sur le Web pour ses entreprises, dont www.santedesfemmes.com, qui existe toujours aujourd'hui – n'hésitez pas à y jeter un coup d’œil ! Son objectif était d’encourager une « révolution des femmes » en consistant à parler ouvertement et honnêtement des choix dont disposent les femmes et à leur fournir des options et des outils pour leur permettre de prendre en charge elles-mêmes, leur santé et leur bien-être. Heureusement, son amie proche et collègue, Louise Lagacé, a repris cette entreprise pour poursuivre le rêve de Micheline d’aider les femmes en matière de santé hormonale.

Elle n’était certainement pas du genre à « rester les bras croisés » : au cours de sa vie adulte, elle a vécu à Montréal, Ottawa, Calgary, Edmonton, dans les Cantons-de-l’Est au Québec, dans le village de White Lake, ainsi qu’à Venice et Fort Pierce en Floride en tant que ‘’snowbird’’. Rien ne l’arrêtait… Elle aimait aussi voyager pour le plaisir, pas seulement pour le travail. Ses voyages au cours des années précédentes l'ont conduite à travers l'Europe, le Mexique, l'Amérique centrale et du Sud, l'Afrique et l'Inde. Elle a traversé le Canada à plusieurs reprises et a parcouru les côtes Ouest et Est des États-Unis. Elle aimait les croisières et en faisait quelques-unes – dans les Caraïbes et en Alaska. Elle a déjà été récompensée par un voyage de luxe à Maui grâce à son travail. Et, la sainte qu'elle était, elle a organisé le voyage de fin d'études secondaires de sa fille à Cancun avec 18 adolescents à ses côtés (oui!!)… Il n'y a pas d’autres mots que merveilleux pour celui-là !

Bien que femme de carrière, elle était également une fervente catholique romaine. Elle se consacrait à Dieu et à l'Église et écrivait toutes ses chroniques à Jésus. Elle a passé plusieurs années au début de la vingtaine en tant que religieuse avant de quitter le couvent pour poursuivre des études supérieures, parcourir le monde, faire carrière et fonder une famille. Tout au long de sa vie, elle a toujours trouvé l'église catholique de la communauté locale et a donné de son temps et de sa voix, chantant souvent pour la communauté.

Même si elle était une femme catholique dévouée, elle était réaliste et pragmatique concernant la vie sur terre – elle croyait à la réduction de la souffrance en général et était pro-choix dans ses valeurs. Elle souhaitait garantir que les gens soient en sécurité, en bonne santé et valorisés, quelles que soient leur religion, leur couleur, leur race, etc. et elle souhaitait que les gens aient le choix quant à la manière dont ils gèrent leur propre corps (en particulier les femmes) – qu'il s'agisse de choix médicaux, de vaccins, de soins naturopathiques ou de choix de fin de vie. Sa philosophie était que les choix de chacun sont ses choix – pas de jugement, mais que les gens et les femmes devraient néanmoins avoir le choix. Ce qu’elle souhaitait le plus, c’était la fin de la souffrance, quelle que soit la forme qu’elle prenait.

Micheline laisse dans le deuil sa fille, Karen (Rob) et leurs enfants, Erica 18 ans, Abigail 16 ans et Ian 12 ans (Ottawa, ON) et son fils Kevin et ses deux fils, Bowen 11 ans et Beckett 9 ans (Vancouver BC) ainsi que son meilleur ami/partenaire de vie et ex-mari, Denis Patry (Ottawa, ON). Elle laisse également dans le deuil son jeune frère, Richard O'Shaughnessy, sa nièce, Suzanne O'Shaughnessy et neveu, Marc O'Shaughnessy (Montréal QC). Elle repose maintenant auprès de ses parents Thérèse Guévremont et William O'Shaughnessy ainsi que de son frère Robert O'Shaughnessy.

La famille a choisi de célébrer une messe privée en son nom et tiendra par la suite un enterrement au printemps 2024.

La galerie de photos montre une vie bien vécue… jetez-y un coup d’œil.

Ses œuvres caritatives préférées étaient Vision Mondiale et Médecins sans frontières, alignées sur ses objectifs d'apporter la santé et le bien-être aux femmes et aux enfants du monde entier. Si vous souhaitez faire un don à l’une de ces œuvres caritatives établies, nous savons qu’elle vous en sera éternellement reconnaissante. En outre, bien sûr, la Dementia Society et la MAID (association Medical Assistance in Death) sont tout aussi importantes.

La famille souhaite remercier chaleureusement tout le personnel soignant de la communauté de soins de longue durée Granite Ridge, où elle a passé ses 7 dernières années, dans trois sections différentes au sein de la maison. Un personnel incroyable, des soins incroyables et un soutien incroyable pour Micheline au cours de ses dernières années.

Elle a apporté beaucoup à ce monde – aux femmes qu’elle a soutenues tout au long de son parcours, ainsi qu’à ses enfants et petits-enfants. Une femme merveilleuse et un modèle. Même si elle n’était pas pleinement présente au cours de ses dernières années, c’est une grande perte qu’elle ne soit plus parmi nous. Elle nous manquera. Elle est là où elle voulait être à la fin… avec Dieu.

Guestbook

Photo Gallery

Visits: 273

This site is protected by reCAPTCHA and the
Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Service map data © OpenStreetMap contributors